Look racer sur Triumph Speedmaster

2015-11-29 12.14.14ok

Il y a des coups de tête qui ont du bon. Quand toi, tu tergiverses, imagines, conceptualises et compares – avec, au final, un résultat spectaculaire en tête mais proche du nul dans la réalité sensorielle -, Gilles, lui, il fonce. Après avoir quitté son Savage modifié, emballé, c’est pesé, il jette son dévolu sur un Speedmaster et décide d’en faire un chouette racer modifié.

2015-11-29 12.12.10okJe t’aime, moi non plus

Et comme personne n’est là pour s’embarrasser de convenances ou autres palabres surannées, Gilles t’explique que sa base Triumph «  il l’a achetée parce que personne n’en veut et c’est pas cher. » C’est sans ambages, et si ça te paraît un brin direct et peu flatteur, Gilles a quand même une petite idée – voir plusieurs – derrière la tête. Et oui, parce que son speedmaster, malgré tout, il l’aime bien et lui trouve tout un tas de qualités : « son moteur est plus vigoureux que la Bonneville, l’angle de chasse est ouvert, faire un racer avec les pieds en avant m’amuse et puis le nom de la brelle claque bien  ! ». Si c’est pas de l’amour, ça ! Et tout impétueux qu’il semble, Gilles avait déjà repéré de nobles réussites à partir de cette base dont une réalisation par ICON 1000 qui lui avait tapé dans l’oeil «  un racer de la mort ». C’est beau, comme du Cioran.

Mechanic games

Torse bombé, manches retroussées, avec courage et conviction, Gilles part à l’assaut de ce Speed de 2007 avec 12 000 km au compteur. Démontage immédiat et en règle, « du phare, des clignots, des rétros, de la selle, du sissy bar et des pare-boues », et du coup, on y voit 2015-11-29 09.39.58okplus clair.

Gilles opte pour une coque polyester dont la contrainte est la largeur du cadre au niveau des amortisseurs – 27 cms. Les travaux s’enchaînent : placement du support de déport de plaque et feux rond, fixation sur le protège chaîne, pose d’un petit phare à led de tracteur et papa met les mains dans le cambouis en fabriquant le support de selle. La plaque phare est made in USA. Nouveaux silencieux « les plus courts du monde et qui font du bruit..! », exit le gros compteur de vitesse au profit d’un plus petit fixé à la place du compte tour sur le réservoir. Dépose des protections de cale-pieds arrières et repose pour position reculée. Idem pour le réservoir d’origine remplacé par une occasion – qui, après ravalement, n’a d’occasion que le nom ! –  avec décapage et vernissage à la bombe. Finitions aux sticker gris et mini rétro US.

Du coup, Gilles ride dans la prairie ou par grands froids sur «un racer fiable, une base connue mais peu diffusée, roots mais pas trop….! »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.