BMW R80RT #4 : La Fahren by 21 Grammes

IMG_9869

Toi, quand tu sens que t’as besoin de changer d’air, tu tapotes Thomas Cook, ton guide du Routard dans une main – ou Vuitton, si la vie, les Dieux et ton père ont été généreux avec toi –  et ton verre de Margharita dans l’autre et tu bookes ta quinzaine de CP version musée/expos/apéros ou ton ascension du grand Canyon sans les mains. Ou, tu peux, comme M. 21 Grammes, te risquer en préparateur sans frontières : te frotter à l’Italie, au Japon, aux States et à l’Allemagne en pratiquant le custom sur bases polyglottes. Pour la #4, vitaminée BM sur base de R80RT, Philippe est allé vérifier si par delà l’Alsace et la Lorraine, il était humainement possible de se passer de choucroute pour réaliser une chouette BM.

La frustration est mère de toutes les vertus – bah oui, c’est quoi le problème? ! – et comme Philippe ne s’était toujours pas remis de sa seconde place au BMW Custom Contest – sentiment se traduisant au quotidien par perte de sommeil et prise de poids, extrême irritabilité et émotivité excessive -, il s’applique à rompre cette spirale infernale et à recouvrer ses moyens en accouchant – oui, parce qu’on a songé un court instant à une grossesse -, de la #4. Secondé par Arthur, commanditaire de cette nouvelle bécane, il pimente l’allure de cette chanceuse R80RT de 1985.

Objectif : Daily Driver

Une fois réglée la mauvaise surprise du volant moteur qui lâche après quelques kilomètres – sauvé grâce à une reprise soudure, la moto est saine : fin prête pour une transformation qui mettrait en évidence la pureté de sa ligne. Changement de la boucle arrière, décalage des suspensions pour une assise plus basse et parce que 21 grammes reste 21 grammes, les gardes boues et filtres à air sont façonnés en aluminium par ses grandes mains expertes.

Le système électrique est entièrement refait et le compteur de vitesse intégré dans le phare avant et parce que le budget est un brin serré, Philippe recycle : un morceau de vieux fauteuil roulant deviendra les embouts de guidon, des chutes de cuir, dont la triste destinée semblait être le fond d’une poubelle malodorante au détour d’une ruelle sombre, pour les poignées.

Par souci d’économie toujours, les pneus Michelin d’origine sont conservés et des micro boutons impulsions sont insérés dans le guidon. L’insigne BM disparaît au profit de celui de 21 grammes et l’échappement est élaboré à partir de l’original en le recoupant, puis en le soudant à nouveau. Avec, pour rendu, un son ultra sympa.

On découvre donc un Daily Driver revisité, au démarrage impeccable et qui tient la route. Arthur peut enfin frimer sur l’asphalte citadin, et apprécier les commentaires glanés à chaque coin de rue : les passants plus âgés lui avouent avoir roulé sur cette petite R80RT dans leur jeunesse, et les plus jeunes confessent leur désir d’en posséder une, permis obtenu.

Le boulot de M. 21 Grammes

Système électrique refait neuf – Motogadget

Compteur intégré dans le phare avant

Garde boue en alu façonné main – amovible

Filtres à air en alu façonnés main

Insigne 21 grammes en inox et découpé à l’eau

Remplacement de la boucle arrière d’origine visée sur le châssis par une boucle arrière soudée de 25mm de diamètre

Décalage des suspensions

Peinture et sellerie sur mesure

Les autres prépas 21 grammes ? – clique ici

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.