Quatre mains pour un Tracker

IMG_0929bis

C’est vrai, Régis est un poil frustré, « il faudrait prendre à nouveau des photos quand le boulot sera totalement terminé », mais même sans son échappement définitif, ce Tracker sur base de Dominator à l’allure bien sympathique interpelle ton regard de connaisseur. Et puis, tu le sais comme moi, une moto n’est jamais finie, alors, en attendant le final, savoure sans retenue son p’tit look racé et original.

« Quand j’ai vu l’annonce, l’aspect de la bécane et les finitions à faire, je me suis dit : c’est ce que je cherche ! ». Régis, pour sa première moto custom, a une idée plutôt précise en tête, « je ne voulais pas me lancer dans du gros oeuvre pour ce premier essai et surtout j’aime l’esprit tracker ». Comme un moteur tombé du ciel, Les belles motos lui dépêche cette bécane, idéale.  Le préparateur marseillais s’est déjà employé à modifier la structure puis s’est amusé pendant deux mois d’été au guidon de cet enduro. Du coup, pour Régis c’est tout bénéf’ : il peut se divertir et entreprendre les finitions. Rendre ce petit jouet, sien, personnaliser ce lego grandeur nature en s’attaquant à la peinture, au changement des étriers, du phare, du rétro et des clignos, des jantes et de la visserie, en rabaissant la fourche et en rehaussant le guidon, en peaufinant au maximum ces détails invisibles qui rendent ta bécane différente. Aujourd’hui, son joujou, il est en fou, pour sa conduite vivace, son look qui se démarque et son moteur increvable « je pense que celui là, je le garderai longtemps ! ».

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.