Mais pourquoi 21 Grammes ?

Et oui..C’est la question qui te taraude depuis que tu as découvert l’univers de 21 Grammes. Pourquoi ce nom ? Parce que M. 21 Grammes pèse 21 grammes? Parce que Benitio Del Torro a l’air plutôt sympa ? Parce que 21 c’est mieux que 47 ?

Tu es trop terre à terre, Michaël Louis, un peu de poésie que diable ! 21 grammes serait le poids de l’âme. L’esprit qui s’échappe après la mort. Une théorie émise après les expériences – il faut le dire assez controversées, mais l’image est belle, alors on s’en fout – du docteur Mac Dougall au début du XXème siècle.

21 Grammes s’efforce donc de retrouver l’âme du custom, la quintessence de la prépa. Allèger ses motos de l’inessentiel, modeler ses pièces sans artifice. Une confrontation directe entre le côté bestial d’une machine, d’un moteur et un travail précis, élégant et ciselé.

Et cet amour d’un esthétisme pur se retrouve également dans tous les domaines gravitant autour du Custom. La découpe d’un vêtement, l’équilibre d’une sculpture, le détail d’une photo, c’est de tout cela dont tu pourras te délecter sur 21 Grammes. Et si tu es en forme, et si on est de bonne humeur, tu pourras te rouler dans du lifestyle en veux-tu en voilà, faire une overdose de rides au pays d’Into the wild, te vautrer dans des tutos pour prendre en main ton destin de mécano, t’abandonner avec délices aux joies des aventures d’un hipster. Ca répond à ta question ?

M. 21 Grammes

Y’en a qui aime les balades en T-Max au clair de lune, les promenades sur le front de mer pull rose Lacoste noué autour du cou aucasoùlabriseslève, une virée chez Ikea ou un enroulement aux algues au SPA des 5 mondes, et puis il y a ceux qui aiment mettre les mains dedans…Jusqu’aux coudes…Du cambouis, de la graisse noire et sale, du bruit et de la fureur. M. 21 Grammes aime ça et s’en lèche les doigts. Manipuler les clefs de 12, jouer du TIG, inventer, sculpter, dompter la machine, M. 21 Grammes, ça l’éclate.

Depuis, tout gosse, quand il se rêvait concepteur et pilotant un engin hors du commun. Ado, parce que quand même, une belle bécane, ça aide…Quiller sa belle au Buffalo sur une motocyclette qui a de la gueule ça te laisse plus de latitude que de lui payer son ticket de bus.

Et puis avec l’âge adulte, la raison arrive. C’est presque pire. Il explore le champ des possibles et s’ initie au formage, peaufine son doigter, cultive ses connaissances et laisse libre court à ses envies pour créer les pièces, la moto, les accessoires qu’il aurait aimé dénicher. Une passion servie par la technique, parce que M. 21 Grammes, tout fougueux qu’il est, ne laisse jamais rien au hasard.

Crédit photo : Thomas Caplain