L’art de la forme

Il y a dix ans, M. 21 grammes rencontre Robert Covili. Ce jour là est béni des Dieux car ce grand Monsieur m’ a enseigné l’art secret de la forme. Jeune Padawan passionné de custom, je rêvais devant ces carrossiers italiens capables de réaliser une voiture à partir de simples plaques d’aluminium. Qui étaient donc ces sorciers qui réveillaient en moi ces émotions archaïques au vue de ces formes galbées et sensuelles qui  hantaient mes nuits ? Je pensais ces alchimistes-sorciers disparus, jusqu’à  ce fameux jour.

Il est entré dans l’atelier où je travaillais – à l’ époque à monter une 356 Speedster Replica – pour me demander « si j’avais les outils pour ceintrer l’échappement de sa Jag XK 120?. » Evidement que M. 21 grammes possède cet outil car monsieur M. 21 grammes est toujours excellemment bien outillé. Bref, on discute. Je sais qu’ il est carrossier à la retraite et de fil en aiguille, je finis par lui avouer mon rêve le plus intime : apprendre à former l’aluminium. Et là, l’ incroyable se produit. Il me dit « avant de passer au mastic et de changer des pare-chocs en plastique,  je formais. »Je lance, fébrile,  « Ca vous direz de vous y remettre – et implicitement, de m’ apprendre) – ? »  Ce a quoi il a répond un « oui » franc et sans aucune hésitation : Maître Yoda m’avait intronisé Jedi. Je me sens aujourd’hui prêt à affronter Dark Maul et Dark Vador, même si je continue, émerveillé, à apprendre chaque fois que je le vois donner un coup de marteau.

Merci Robert, je suis heureux et fier de montrer ce que tu es capable de réaliser avec un marteau, ton savoir-faire et ton imagination.

One reply on “L’art de la forme

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.